Beaucoup d’incitation au chaos à Webster Hall à New York (03.11.)

Liquidation: Knocked Loose a joué pour la troisième fois à Webster Hall à New York dimanche. Le groupe hardcore du Kentucky jouait dans le studio du sous-sol de la salle (400 places), puis dans la salle Marlin (600 places) et était désormais en tête d’affiche dans la Grand Ballroom (1 500 places) de la dernière salle rénovée – preuve de leur développement musical et musical. Popularité après la sortie de leur deuxième album, A Different Shade of Blue, en août. Ajoutez un paquet de tournées empilées avec des numéros de soutien (« Stick Up Your Guns », « Rotting Out », « Candy » et « SeeYouSpaceCowboy ») et le projet de loi est devenu une cible de choix pour les amateurs de hardcore dans la région des trois États ,

Entrer dans la scène: La facture à six bandes permettait de se lever tôt à 18h30. Commencez lorsque les fans se sont rassemblés pour le premier match local, Combust et Metalcore, ont lancé SeeYouSpaceCowboy. Lors du dernier set, la salle n’était pas remplie, laissant au rez-de-chaussée une immense salle pour le danseur de slam, qui donnait un coup de pied et se frayait un chemin vers les autres spectateurs. Leurs acrobaties – une combinaison de breakdance, de karaté et de battements rythmiques – semblaient tout à fait dangereuses pour le spectateur sans méfiance et se détournaient du chaos.

Pendant le stop-start mathématique de SeeYouSpaceCowboy, le Metalcore rythmique est régulièrement joué par Candy. La vitesse à pleine vitesse hardcore était assortie de pépins et de changements de tempo satisfaisants, qui ne servaient qu’à garder la boîte active. Après Candy, les punks hardcore californiens ont apporté une ambiance totalement différente sur la scène et ont canalisé le hardcore new-yorkais, alors que le chanteur trapu Walter Delgado met au micro des demandes personnelles et passionnées. Pendant ce temps, la salle était remplie et la fosse au milieu du sol en nombre et en intensité.

Lorsque le chanteur Jesse Barnett a tenté de déplacer la foule de la tempête sur scène, il n’a pas été autorisé à se rendre à Webster Hall (malgré la douceur du lieu face à la brutale moshing dans le pit). Il peut appeler les agents de sécurité dans la fosse à photos avec la police et les appelle « juste une suggestion ». « Si tu veux monter ici, viens ici, » cria-t-il. Au cours de la chanson suivante, un fan a essayé de faire cela et a sauté par-dessus la barrière pour être saisi par un vigoureux gardien alors qu’il tentait de monter sur scène. Lorsque le garde a sonné, Barnett a enroulé le câble du microphone autour de son cou et l’a tiré vers lui. En colère, l’agent de sécurité a dû être rassuré par un collègue de la sécurité lorsque Barnett l’a regardé. Oui, Hardcore prêche l’anti-autoritarisme, mais c’était une action particulièrement dangereuse de Barnett contre un agent de sécurité qui essayait juste de faire son travail. Sinon, c’était un puissant ensemble de Stick To Your Guns.

Avant que Knocked Loose ne continue, l’AP a été inondée d’un mélange ahurissant de chansons country, permettant au public de nettoyer la palette de sons. « Blue » de LeAnn Rimes a fourni la référence ponctuelle au nouvel album du groupe et a marqué le début de leurs sets divertissants. Commençant par « Caught in Memory » et « All My Friends », ils ont plongé la fosse dans une folie féroce de thrashers et de maniaques de la bombe à piqué qui sont inactifs. Personne n’a semblé s’opposer; Si vous étiez sur le terrain, il était entendu que vous pourriez partir avec quelques ecchymoses, des lunettes cassées ou une chaussure perdue. Le guitariste Isaac Hale joue juste la bagarre et saute sur le micro avant que ne surviennent des accidents, d’une voix gutturale: « F ** k this place up! » Ou « Go! » Pour crier. La chanteuse Bryan Garris met une présence positive entre les chansons et est dédiée à la communauté LGBTQ + et « à toutes les femmes du public ». Il exprime la foule qui lui est destinée: « Je l’ai répété à maintes reprises, mais le Nord-Est est le meilleur endroit pour les spectacles.  »
Dix des 12 morceaux de A Different Shade of Blue ont été ajoutés à la liste, et beaucoup dans la foule connaissaient tous les mots et ont demandé leur engagement envers le jeune groupe de hardcore. Ils ont appelé le refrain dans « Belleville » et « Mistakes Like Fractures » directement au chanteur Bryan Garris, dont le grondement distinctif et hautement enregistré a brisé le mélange. Knocked Loose est une formule, le public a testé et approuvé et combiné le hardcore vertigineux à des pannes dévastatrices, au Death Metal ou à quelque chose qui ressemble à ce qu’aurait écrit le regretté Jeff Hanneman de Slayer. Le groupe a définitivement fait son chemin sur la grande scène de Webster Hall. « Cela signifie le monde pour nous », a déclaré Garris à propos de son développement de la salle du sous-sol de la salle. Knocked Loose ne jouera que dans des salles plus grandes et à mesure que leur base de fans s’agrandit et que leurs chansons deviennent plus strictes, plus lourdes et plus rapides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *